Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Bono Vs Rockstar - suite

Bono Vs Rockstar - suite

Dans une news du 17 octobre dernier, on vous disait que Bono avait manifesté son mécontentement à la suite d'un article paru dans le magazine italien Rockstar et dans le journal italien Corriere della Serra.
Depuis, Rockstar a fait un article qui répond à Bono (cliquez ici pour l'article en italien). U2.com aurait demandé une traduction de cet article pour pouvoir suivre l'affaire.

L'article en résumé et traduit par Jenny:
Par Jean Marc Caimi (Rédacteur en chef de Rockstar Magazine)
"Bono, en réponse à un article publié dans le journal Corriere Della Sera, revient sur la grave accusation d'avoir utilisé ses paroles pour le journal alors qu'il s'agissait d'un ancien interview pour le magazine irlandais, "Hot Press" et d'avoir donné une vision complétement fausse de lui.
Mais l'accusation encore plus terrible vient du fait d'avoir fait croire que Bono avait l'attention de mobiliser le public du groupe en faveur d'une guerre contre l'Iraq.
L'interview publiée dans notre revue Rockstar n'avait en aucun cas de but négatif. Le role de notre revue, qui est un magazine qui parle de musique, n'est pas de vouloir pièger une personne sur des questions ou opinions politiques.
En réalité le scandale est né au moment où notre article a été repris sur un autre site internet. Rockstar n'a ajouté ou déformé aucunes des paroles de Bono pour obtenir l'effet d'un "scoop". L'affirmation de Bono est exactement sa propre réplique de l'article diffusé dans Corriere Della Sera. C'est exactement ce qu'on pouvait lire dans notre interview de Rockstar.
Bono procéde comme un père qui a la volonté de protéger sa propre famille, mais même cet extrait de l'article sur son rôle de père a été repris à l'identique par notre journal.
D'autre part, l'engagement de Bono dans ses causes humanitaires, est repris dans la conclusion de sa réplique dans le quotidien, et est bien entendu repris dans notre interview de Rockstar.
Enfin, le "Bono papà" transformé, d'après le protagoniste de l'interview, dans notre traduction est un père dégénérer.
"Quand je suis à la maison, je le suis vraiment et je passe tout mon temps avec mes fils" affirme le leader de U2.
Beaucoup je crois ont un même privilège.
Naturellement, comme directeur et surtout fan du groupe, je regréte profondément d'avoir jeté une ombre sur l'intégrité d'un personnage qui donne une grande partie de son énergie et sa notoriété médiatique aux causes humanitaires."