Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

U2 toute la journée sur NRJ

U2 toute la journée sur NRJ

Vendu dès la semaine de sa sortie à plus de six millions d'exemplaires dans le monde, le onzième album de U2, «How to Dismantle an Atomic Bomb», est d'ores et déjà un triomphe commercial. Jusqu'ici, Bono et ses trois compères s'étaient abstenus de s'entretenir avec les médias français. Un silence rompu avec l'interview réalisée le 8 décembre à Dublin pour la radio NRJ par le journaliste Olivier Tessier et diffusée aujourd'hui dans les flashs info de la station.
Concernant le concert du groupe au Stade de France «l'été prochain», Bono y déclare : «C'est là que je veux jouer. On a vu la France devenir championne du monde là-bas... Le soir, on est sortis avec Jack Nicholson, il avait un drapeau français peint sur le visage... Bref, ce serait une superoccasion d'y retourner.» Quant à l'album proprement dit et à leur retour à «un rock pur et dur», le guitariste The Edge explique : «Je pense qu'en sortant de la tournée Elevation, c'était très excitant pour un guitariste comme moi de revenir à ce son simple, avec une guitare simplement branchée sur un ampli, et de monter le volume... Vertigo, le premier single, en est l'exemple.» Egalement questionné sur son amour pour la France, et plus particulièrement la Côte d'Azur, Bono répond : «Ici, quand vous croisez les gens, ils vous reconnaissent mais respectent votre vie privée... Les gens sont cool, c'est une qualité des Français. Il y a un respect pour les artistes, leur vie et le droit d'être ridicule. C'est aussi une chose à laquelle je tiens beaucoup.»

Le Parisien