Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Journal de bord de l'enregistrement du nouvel album de U2

Journal de bord de l'enregistrement du nouvel album de U2

U2.com vient de publier un compte rendu de quelques journées de la première semaine de U2 en studio pour l'enregistrement de leur prochain album. Traduction :

Depuis une semaine U2 se trouve dans les studios légendaires de Abbey Road à Londres avec le producteur Rick Rubin. U2.com vous fait entrer dans les coulisses par la porte de derrière.

Mardi 7 septembre 2006 (note de U2achtung.com : le mardi c'était le 5 septembre)
Londres, Abbey Road Studios : lieu de naissance de plusieurs albums des Beatles, et qui ne compte plus les classiques qui en sont sortis tels que Dark Side of the Moon de Pink Floyd ou Kid A de Radiohead.
Larry et The Edge y sont arrivés par avion depuis Dublin, Bono depuis la France et Adam, déjà en ville, a juste pris la voiture pour traverser la ville. En train d'attendre dans la salle de contrôle, il y a le visage instantanément reconnaissable de Mr Rick Rubin, un producteur dont le pedigree musical s'étend de Justin Timberlake à The Mars Volta, de Johnny Cash à Metallica. Rubin a rencontré le groupe plus tôt pendant cet été en France et on dit que ce qui avait été écrit et enregistré sous forme de démo là-bas sera enregistré correctement dans les prochains jours.

Quelque soit l'heritage du fameux Studio 2, ce n'était pas le souffle des années 60 quand U2 s'est mis à jouer... c'était le punk des 70's. A peine le groupe était arrivé qu'il a entamé une reprise d'une chanson de 1978 The Saints Are Coming du groupe The Skids.

"The saints are coming, the saints are coming.
I say no matter how I try, I realise there's no reply"

Larry nous raconte qu'ils ont passé pratiquement toute la journée dessus et quelques heures du mercredi. Green Day va arriver dans quelques jours pour travailler avec eux sur une reprise, une collaboration au bénéfice de Music Rising.

Mercredi 8 septembre 2006 (note de U2achtung.com : 6 septembre)
De retour dans les studios, un départ tardif mais maintenant on travaille les nouvelles chansons de U2. L'enregistrement a été interrompu brièvement avec l'arrivée de Paul McCartney et du producteur des Beatles George Martin. U2 et McCartney étaient venus dans le studio londonien pendant l'été 2005 pour répéter Sergeant Pepper qu'ils ont joué au Live 8 peu après devant un milliard de personnes. Un petit moment pendant lequel on regarde Macca glisser sur la rampe de l'escalier depuis la salle de commande jusqu'en bas des studios. Cet endroit est comme une seconde maison pour lui. Ensuite U2 est retourné faire de la musique... jusque tard dans la nuit.

Jeudi 7 septembre 2006
U2 est revenu travailler tôt dans l'après-midi, cette fois sur une chanson qui sonne comme du U2 classique avec une accroche instantanée et un refrain hypnotisant.
"Bono l'a enregistré en demo à Dublin" explique Larry. "Après il l'a ammené au groupe et même si c'était dans sa forme la plus basique, on avait le sentiment que quelque chose de special se passait.
On a senti que peut-être cette fois nous n'allons pas pousser un rocher vers le haut d'une colline comme nous le faisons souvent lorsque nous passons du temps sur de nouvelles chansons."

Encore une fois une journée qui se termine tard dans la nuit, mais les vibrations sont bonnes.

Vendredi 8 septembre 2006
Bono parle souvent de l'approche de U2 dans la création musicale comme d'une écriture par accident. Mais rien d'accidentel ne se passe aujourd'hui. Adam, Larry, The Edge et Bono sont assis dans la salle de commande en train de discuter avec Rubin installé dans un long sofa en cuir. Ils écoutent leur dernière prise et l'analysent minutieusement.

Bono a les trois quarts des paroles écrites sur un large bloc notes – les strophes alternatives annotées à côté du thème principal. Deux lignes sont manquantes dans les couplets - sur lesquelles Bono ânonne pendant chaque prise. Ils ont besoin d'en découdre. C'est une chanson sans titre pour le moment.

Larry suggère d'écouter la première moitié d'un couplet en transition avec la seconde moitié de celui d'après. The Edge intervient avec une ligne manquante - se servant du mot apologise (excuser). Rick Rubin, qui s'y connait en matière de stars du rap, explique que "si on est une star du rap tu obtiens des bonus en incluant des mots de 4 syllabes dans une chanson". Les idées de paroles s'envolent à travers la pièce et Bono les couche sur le papier. A chaque instant il prend le micro, l'ingénieur remet la bande en place et il essaie une nouvelle ligne. The Edge essaie de faire les choeurs. Larry et Bono se racontent des anecdotes sur Oasis pendant que Rick parle de lignes de basse avec Adam. The Edge ecrit deux autres lignes sur le dos d'une enveloppe.

Tôt dans la soirée, Abbey Road s'est vidé : plus de musicien, plus d'ingénieur, plus de producteur mais U2 est toujours là et progresse. Vers 22H la plupart des éléments manquants ont été rajoutés. Tout le monde écoute encore avec attention. On ne sait pas quand ce sera fini mais maintenant les paroles sont achevées, le début est nouveau et la fin différente.

"On a passé une bonne journée" dit le chanteur. "Du genre qui pourrait faire décoller le toit! Maintenant place à la nuit!"