Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

U2 à Auckland, de la douleur à la joie

U2 à Auckland, de la douleur à la joie

C'est en ce jour de deuil national en Nouvelle-Zélande, suite au tragique accident minier survenu récemment, que U2 ouvre ce quatrième leg du 360° Tour à Auckland. U2 a ainsi balancé entre joie et douleur avec succès et offre aux kiwis un concert rempli de surprises, dont un titre quasi-inédit.

Avant de transformer le Mt Smart Stadium en temple avec l'incontournable I Still Haven't Found What I'm Looking For, Bono soutient les néo-zélandais en déclarant ces mots : « Les gens font face à la douleur de toutes sortes de manières. En Irlande, on chante. »

Comme le veut la tradition depuis maintenant quelques tournées (en snippet lors du Zoo TV ou en entier depuis le Vertigo Tour), les fans ont eu droit à One Tree Hill, à l'origine écrite pour Greg Carroll, un maori rencontré à Auckland, et dédié ce soir-là aux 29 mineurs néo-zélandais. Avec beaucoup d'émotion, les spectateurs ont d'ailleurs pu voir leurs noms défiler sur les écrans de The Claw.

Jay-Z, qui assurait la première partie, a rejoint le groupe pour interpréter Sunday Bloody Sunday, en clin d'oeil à leur performance réalisée à Berlin pour les 20 ans de la chute du Mur.

La vraie surprise de la soirée est l'apparition du titre Scarlet, extrait de l'album October, et qui n'avait jamais été jouée en concert, si l'on exclut leur prestation lors d'une session pour la radio BBC en... 1981 ! Précédant Walk On (et remplaçant alors MLK), Jay-Z et Bono se réjouissent de la libération d'Aung San Suu Kyi.

Nous verrons ce qu'il en sera pour le deuxième soir à Auckland, qui débutera demain matin à 9h (heure française).

» Retrouvez la setlist complète de ce concert



Vidéo de Scarlet interprétée le 25/11/10 à Auckland