Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Ecouter U2, c'est bon pour votre santé… et pour celle des autres !

Ecouter U2, c'est bon pour votre santé… et pour celle des autres !

Le journal "Health and place” vient de publier une étude intitulée “Health, wellbeing and place in the work of Bono and U2”, réalisée par l'Université McMaster de Hamilton (Ontario, Canada).

A partir de nombreux exemples, cette étude cherche à démontrer l'influence de Bono et de U2 en matière d'amélioration de la santé, et cela dans trois domaines :

1) La célébrité peut être utilisée comme un puissant moyen pour améliorer la santé d'individus ou de populations (« Activism and celebrity : promoting the health of people and places »): nombre de musiciens sont devenus à l'heure actuelle des acteurs influents en matière de dénonciation des inégalités et de collecte de fonds, mais Bono et U2 se distinguent par l'ancienneté et la longévité de leur action, participant dès 1984 à l'enregistrement du titre : « Do they know it's Christmas », puis l'année suivante au célèbre Live aid, et continuant depuis par la voix de Bono à agir avec énergie pour l'amélioration de la santé des populations les plus déshéritées.

2) La musique peut véhiculer des messages de santé en direction des individus et des populations (« Health messages in songs ») : pour U2, cela a commencé avec Electric co, dénonciation des chocs électriques employés pour soigner les maladies mentales en Irlande, ou encore Running to stand still, ballade sur la connexion entre la drogue et l'extrême pauvreté en Irlande. Ils ont ensuite continué jusqu'à Breathe. : « 16th of June. Chinese stocks are going up, and I'm coming down with some new asian virus. Ju Ju Man. Ju Ju Man. Doc says you're fine, or dying. Please…”

3) La musique peut procurer un bien-être certain (« Medicinal melodies : wellbeing inside the sound »), ou comment, de Mozart à U2, la musique peut être utilisée comme un soin de l'âme. Là encore, l'étude est illustrée de nombreux exemples puisés dans la carrière de U2 comme le concert donné à New York après le 11 septembre : « Toute la salle pleurait » ou encore un témoignage d'un membre de Snow Patrol lors du dernier concert de U2 à Katowice : lorsque la foule a composé le drapeau polonais en brandissant des papiers rouges et blancs, « J'ai a senti des flots de larmes monter en moi. Et lorsque je me suis retourné pour voir si quelqu'un m'avait pincé en train de pleurer comme un veau, je me suis aperçu que tout le monde autour de moi avait les larmes aux yeux ».

Les chercheurs ont décidé de baser leur travail sur U2 en raison du mélange de succès commercial, de défense de causes humanitaires, et de large influence politique et sociale qu'ils constituent.

Un article à ce sujet ici :

Bono and company put the edge on good health