Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Bono tempère les polémiques et dévoile de nouvelles paroles pour Breathe

Bono tempère les polémiques et dévoile de nouvelles paroles pour Breathe

Mercredi 16 février dernier, les auditeurs de Talk radio 702 à Johannesburg ont eu le privilège d'avoir Bono pour eux tous seuls pendant près d'une demi-heure, ce qui est particulièrement rare.

Vous pouvez écouter cette interview en intégralité sur U2.com :
Interview Bono Talk radio 702

Si cette interview n'a pas grand-chose d'inédit pour les fans, il s'agit en revanche d'une excellente entrée en matière pour les néophytes qui voudraient mieux connaître Bono, ses activités humanitaires, ses convictions religieuses, sa famille, son opinion à propos de la célébrité, ses relations avec le groupe ...

Sans compter évidemment la fameuse question sans laquelle une interview de Bono ne serait pas une interview de Bono : "Quel est donc le secret de la longévité de U2 ?" Réponse dans un éclat de rire : «Unemployment».

Deux éléments nouveaux se détachent dans cette interview : tout d'abord, une mise au point à propos de l'affaire « Shoot the farmer » et, en fin d'interview, de nouvelles paroles pour « Breathe ».

Répondant à une question de son interlocutrice à propos de la polémique déclenchée par certains de ses propos, Bono s'est tout d'abord défendu d'avoir voulu faire l'apologie de « Shoot the farmer », une vieille chanson anti-apartheid appelant à tirer sur les fermiers blancs. Il s'est déclaré stupéfait de voir la façon dont ses propos avaient été interprétés, et a affirmé de façon très claire qu'il apprécie sincèrement les changements intervenus en Afrique du Sud, et qu'il juge irresponsable, voire pire, d'utiliser des chansons pour attiser la haine.

Il a également rappelé que U2 est quand même un groupe bien connu pour ses chansons en faveur de la non-violence. A son avis cette affaire a été montée en épingle, et on ne peut pas prendre cela au sérieux quand on sait un tant soit peu qui il est.

Quelques commentaires en français ici :
Bono dément son soutien à une chanson polémique

Bono a également réservé une surprise à ses auditeurs en interprétant "façon rap" une nouvelle version des paroles de "Breathe", inspirée par Nelson Mandela.

Voici un essai de transcription :

"18th of July
In the banks for not well known river
I started a journey to where I am now
Trouble song, trouble maker
Guided by the drums of my creator
To what a rhythm, a rhyme, a melody line
Of a song called freedom
Which one's heart who never leave your head
Roller on a day like this
It's love that's gives us courage to resist
I'll go'n' pay love forged like steels in the fire
I'll go'n' pay love that's a whisper that calls us
To walk out, in to the street
With your the arms out
And the people you meet
Are neither down nor out.
Hey, there's nothing you have that I need
I can breathe, I can breathe

Others you stand together fist in air
Now know this :
That real division is not a scar on the land,
But in our hearts
Of every man who began as a kiss
Not to resist, not at fist
No an open hand, an open face, an open page
Where history might be right, it's rage
I'll go'n' pay love forged like steels in the fire
I'll go'n' pay love whispering to us
To walk out in to the street
Sing your heart out to the people you meet
Neither down nor out.
Hey, there's nothing you have that I need
I can breathe, I can breathe."


"Breathe" sera-t-elle jouée à Cape Town ? Et dans quelle version ? Il est vrai que le retour dans la setlist de ce poids lourd de « No line » serait une bonne surprise pour nombre de fans.

Réponse demain soir.



(toutes suggestions concernant les subtilités de la transcription sont les bienvenues à team3@U2achtung.com)