Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Larry Mullen Jr parle de ses débuts d'acteur dans "Man On The Train"

Larry Mullen Jr parle de ses débuts d'acteur dans "Man On The Train"



Le site « Speakeasy », affilié au Wall Street Journal, a publié quelques commentaire de Larry Mullen Jr, batteur du groupe U2, à propos de son expérience d'acteur pour le film « Man on the train », dont il partage l'affiche avec Donald Sutherland, et qui est sorti dans certaines salles au Etats-Unis.

Voici ce qu'il déclare à propos de ses débuts au cinéma :

« C'est une expérience tellement différente de celle de jouer sur scène » (…) « C'est vraiment plus personnel, mais vous ne le prenez pas personnellement. Ca fait partie des choses qu'on voit en rêve, mais quand on se trouve réellement en train de le faire, c'est vraiment effrayant, surtout si on manque d'assurance. Mais la vraie surprise, c'est que ça a été une expérience libératrice.

« Mettre au point la bande-son et avoir à négocier avec les multinationale du film et les distributeurs était vraiment aussi excitant pour moi que de jouer » (Larry Mullen est également coproducteur du film).

« Je ne savais pas à quoi m'attendre » (…) « Quand j'ai rencontré Donald (Sutherland) pour la première fois, sur le plateau, je me suis dit : « Ok, C'est évidemment la façon dont il agit, c'est ainsi que ces gars agissent » (…) « Donald n'a été en aucune façon mon mentor, et il ne m'a pas proposé des tonnes de conseils. Il est juste resté en dehors de mon chemin – ce dont je le remercie – parce que je suis sûr que l'instinct, c'est de vouloir aider un acteur novice »

Travaillant de façon très proche avec la réalisatrice Mary Mc Guckian, Larry Mullen a passé trois mois à se préparer pour le rôle, jonglant entre ce qu'il appelait ses « devoirs à la maison » et son job éprouvant pendant la tournée de U2.

Bien que le rôle d'un étranger silencieux n'implique pas beaucoup de dialogues (« au début, j'ai dit à Mary « Ecoute, je ferai un second rôle si tu veux », dit-il), il admet maintenant que le fait d'apprendre son texte n'était pas si évident que ça.

De son coté, la réalisatrice Mary McGuckian déclare que pour se préparer, Larry Mullen a utilisé un livre d'exercice sur la façon de construire des personnages qui relevait largement de l'improvisation : « Il était important à mes yeux qu'il ne commence pas à prendre des cours ou à se faire coacher » déclare-t-elle, avant d'ajouter : « “Nous avons réalisé le film très rapidement à Orangeville, une petite ville du Canada. Quand je suis allé chercher Larry à l'aéroport de Toronto, il est arrivé tout seul, avec juste un sac à dos, pas de personnel ni de sécurité ».

« Mon caractère est assez morose pendant une bonne partie du film », dit Larry Mullen : « Il est rattrapé par sa propre personnalité – c'est Monsieur Cool, comme le Professeur le voit – alors qu'en réalité, tout ce qu'il est en train de faire consiste à dissimuler des fissures. Derrière cet aspect cool, il y a un intérieur bouillonnant et c'est profondément inconfortable ».

Larry Mullen admet aussi que “The man” lui en renvoyé un certain “je ne sais quoi” à propos de lui-même : « Je ne suis pas quelqu'un de violent, mais j'ai eu une période très difficile et j'ai la réputation de vivre dangereusement » dit-il avec une grimace.

Et sans aucune hésitation, il referait l'expérience s'il était approché par des gens comme les frères Coen, Quentin Tarentino ou Danny Boyle :
« Ces 17 jours de tournage ont été les plus réjouissants que j'aie eu depuis bien longtemps – à part le travail dur – vivant dans un petit appartement juste avec ma copine, apprenant mes textes, rapportant la baguette à la maison, faisant le repassage… Je n'avais pas fait ça depuis mes 22 ans, ou même avant »

“Ce gars me manque parfois, quand j'ai des problèmes », dit-il avec nostalgie, « quelque chose du genre : «Allez, quelle est la bonne attitude ?»


L'article complet en VO ici :
Donald Sutherland meets U2 drummer Larry Mullen Jr


Par U2achtung / Lien permanent vers la news