Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Spiderman après un an d'existence : succès ou bide ?

Spiderman après un an d'existence : succès ou bide ?



Alors que Spider-man, la comédie musicale dont la musique a été écrite par Bono et The Edge, vient de fêter l'anniversaire de sa première représentation, les médias interprètent ses résultats chiffrés de façon assez différente. Alors que le New-York Times déclare que Spider-man s'en tire miraculeusement, le Figaro affirme au contraire que cette comédie musicale est un bide.

Pour le New-York Times, alors qu'il y a un an, tout le monde prédisait la mort prochaine de la comédie musicale la plus onéreuse de tous les temps, Spider-man a survécu aux frais astronomiques, répétitions interminables, procès et autres accidents qui attiraient le public pour des raisons plutôt morbides. La comédie musicale a finalement pris son rythme de croisière, se classe troisième au baromètre de Broadway et bat parfois même des records de recettes. Mais son avenir reste compromis par les dettes énormes accumulées lors de la mise en place du show.

Pour l'instant, l'équipe de direction en place a défini une stratégie visant à pérenniser le show sur New-York avant d'envisager toute exportation éventuelle. Il s'agit tout d'abord d'aller chercher le public en dehors de New-York par une campagne de publicité sur les radios des 50 Etats américains, en demandant aux spectateurs de témoigner ensuite sur ces mêmes radios. Une autre campagne de séduction a été également entreprise auprès des journalistes de divers pays comme le Brésil, l'Allemagne ou encore l'Australie.

Plus originale est l'idée d'ajouter chaque année de nouvelles scènes et une nouvelle chanson afin de fidéliser et de faire revenir les spectateurs (Paul McGuinness aurait-il fait des émules de l'autre coté de l'Atlantique ?).

Quoi qu'il en soit, la difficulté majeure à laquelle doit faire face la comédie musicale est son énorme endettement. Alors que les frais engendrés par son fonctionnement s'élèvent à un million de dollars par semaine, les bénéfices nets ne s'élèvent qu'à 100 à 300 000 dollars par semaine. A ce rythme, il faudrait environ 5 ans pour éponger les dettes, mais les producteurs ne désespèrent pas, comptant sans doute sur un éventuel « hit » ajouté au spectacle pour assainir leur situation financière.

La comédie musicale n'est en tout cas certainement pas le bide décrit par le Figaro, dont l'article se termine même sur une note plutôt optimiste : « Malgré tout, l'avenir n'est pas si sombre pour le super-héros, la surmédiatisation suscitée par ses déboires attire les spectateurs. La semaine dernière, qui a inclus le fructueux week end de Thanksgiving, Spider Man a atteint près de 2,1millions de dollars de recettes, un record pour l'instant ».


Nos sources :
New-York Times : Spider-man after first preview is on solid ground *
Le Figaro : Spider-man tente de survivre à Broadway




* Si vous n'arrivez pas à lire l'article du New-York Times avec Internet explorer, essayez Firefox).


Par U2achtung / Lien permanent vers la news