Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Bono : “Louis le Brocquy était un peu comme The Edge”

Bono : “Louis le Brocquy était un peu comme The Edge”


Un des portraits de Bono par Louis le Brocquy


Le jour des funérailles de son ami le peintre Louis le Brocquy, Bono n'a fait aucun commentaire. (Voir notre News : Louis le Brocquy)

Mais hier, il a donné une interview à la radio irlandaise RTE, au cours de laquelle il a évoqué les « promenades, dîners et déjeuners avec l'artiste qui l'appelait son « vieil ami ».

Il a évidemment parlé des portraits que Louis le Brocquy a faits de lui : « Si vous êtes quelqu'un de connu, les gens vous voient d'une certaine façon. Il semblait voir « l'autre vous ». Il était doué pour rencontrer votre véritable personnalité, et quand j'ai vu cet énorme portrait de moi à la National Gallery, j'ai été un peu effrayé. C'était une énorme tête explosée. Je ne suis pas sûr de savoir où mettre cette tête. C'était une impression étrange, d'être le sujet d'une de ces peintures, et plutôt écrasant »

Bono a aussi évoqué la façon dont Louis le Brocquy avait transmis de sa part une copie dédicacée de l'album « The Unforgettable Fire » à son ami Samuel Beckett.

« J'avais l'habitude de le questionner tout le temps au sujet de diverses personnes comme par exemple Samuel Beckett… et un jour il m'a dit « Je devrais parler de votre travail à Sam ». Alors en 1984, j'ai signé un album « The Unforgettable Fire » et je le lui ai remis. Il m'avait dit que Sam aimait savoir ce qui se passait à Dublin, en matière de musique, cinéma, et toutes les choses de ce genre».


Bono en compagnie de Louis le Brocquy


L'amitié de Bono pour le peintre a débuté aux alentours de ses 20 ans, quand Bono « ne connaissait pas grand-chose au monde », mais qu'en revanche Louis le Brocquy « semblait tout connaître ». « Il essayait de ralentir les molécules chez les autres. Il parlait si calmement, et tout le monde enviait sa tranquillité. J'ai une personnalité beaucoup plus dynamique et anarchique, donc j'étais très attiré par cela. Edge est un peu comme ça ».

« Il était comme un genre de mentor pour les jeunes artistes. Le fait que moi-même et The Edge n'étions pas peintres n'a pas été un obstacle ».

Bono a également raconté comment il allait régulièrement voir des expositions de Louis le Brocquy en compagnie de son meilleur ami, l'artiste Guggi. « Nous avions coutume d'aller voir son travail dans notre prime adolescence. Nous avions beau nous arrêter, regarder intensément, essayer de comprendre, nous n'y parvenions pas. Nous savions qu'il y avait quelque chose qui se passait et qu'il fallait essayer de comprendre, c'étaient ces portraits de « têtes ». C'est à ce moment qu'à débuté pour nous la fascination ».




Maj : The Edge assistait également aux obsèques de Louis le Brocquy en compagnie de son épouse Morleight :


The Edge et son épouse Morleight aux obsèques de Louis le Brocquy



Nos sources :
Independant.ie : Art and culture luminaries attend the funeral of artist Louis Le Brocquy
Independant.ie : Bono recalls le Brocquy as an unforgettable mentor who was 'bit like The Edge'



Par U2achtung / Lien permanent vers la news