Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Adam Clayton une seconde fois à la barre pour se défendre

Adam Clayton une seconde fois à la barre pour se défendre





Vendredi dernier, pour sa seconde apparition en tant que témoin à la barre du procès intenté à son ex-gouvernante, Adam Clayton a été obligé de se défendre contre certaines accusations portées contre lui par la défense de Carol Hawkins.

Lors de son premier jour d'audition, il avait affiché une nette décontraction, s'appliquant à ne pas critiquer Mme Hawkins, accusée d'avoir détourné 2,8 millions d'euros de ses comptes en banque. Il avait insisté sur le fait qu'il avait toujours été satisfait de ses services, qu'elle faisait bien son travail et que c'est probablement son divorce qui avait entraîné un certain nombre de dérapages.

Au second jour de son témoignage, Adam Clayton a bien été obligé de répondre aux allégations de la défense selon lesquelles Mme Hawkins faisait des achats en son nom propre pour protéger l'anonymat et la vie privée du bassiste de U2. « Le fait est qu'elle tirait des chèques de mon compte pour les verser sur le sien, mais elle utilisait mes comptes pour payer ses factures », a-t-il déclaré.

La défense a également suggéré que c'était par souci de discrétion qu'Adam Clayton payait le loyer de Mme Hawkins pour un appartement loué pendant que sa résidence habituelle était en travaux. Adam Clayton a répondu qu'effectivement, il avait pris à sa charge ce loyer et que cela faisait partie du contrat passé avec Mme Hawkins.« Mais il n'y avait aucune raison pour elle de payer des choses pour moi à son nom », a-t-il ajouté.

La défense a ensuite demandé à Adam Clayton s'il était d'accord pour dire qu'il vivait dans un monde à part, et celui-ci a répondu qu'il vivait une vie parfaitement normale quand il ne travaillait pas, et qu'il faisait son shopping lui-même. Et lorsque son interlocuteur a insisté, affirmant qu'il vivait dans une atmosphère «raréfiée», Adam Clayton a répondu « Seulement quand je travaille. Nous vivons tous dans le même monde».

La défense a ensuite essayé de prouver que les dépenses faites par Mme Hawkins étaient bien faites pour le compte d'Adam Clayton, car celle-ci ne menait pas un train de vie luxueux : "L'avez-vous jamais vue se promener avec des chaussures à semelles rouges ? (Christian Louboutin) Avez-vous jamais vu à son bras des sacs à main coûtant une petite fortume ? Avez-vous jamais vu ses enfants se promener en limousine ? Adam Clayton a répondu que non.

Il a ajouté qu'il n'avait jamais donné la permission à Mme Hawkins de dépenser de l'argent pour éduquer ses deux enfants, Joe et Eleanor, déclarant qu'il avait embauché Mme Hawkins et son mari pour travailler pour lui, et que la façon dont ils élevaient leur enfants ne le regardait pas.

Il s'est également déclaré peu concerné par la façon dont Mme Hawkins payait l'entretien d'un cheval pour l'achat duquel il lui avait prêté 20 000 livres. : d'après lui, Mme Hawkins ne parvenait pas à obtenir un prêt de sa banque : « Je leur faisais confiance et j'ai prêté l'argent. C'était ma façon de m'impliquer ».

Lorsque la défense à affirmé que les responsabilités de Mme Hawkins avaient augmenté au fil du temps, Adam Clayton a rétorqué : « Je ne dirais pas qu'elle croulait sous le travail »

Enfin, à une dernière objection de la défense affirmant que pour un salaire « modeste » de 48 000 livres, Mme Hawkins était « attachée par contrat à lui comme une domestique », il a répondu qu'il était désolé, mais qu'il n'était pas d'accord avec ça.

Le procès reprendra lundi pour environ trois semaines.


Nos sources :
Irish Examiner : Court hears U2 bassist object to claim employee became 'indentured to him'
U2 bassist denies PA's money spent on him


Par U2achtung / Lien permanent vers la news