Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Jack White parle de Achtung Baby et de U2

Jack White parle de Achtung Baby et de U2

Jack White parle de Achtung Baby et de U2

À l'occasion de la sortie du film Gasby le Magnifique, le magazine Rolling Stone a interviewé Jack White au sujet de sa contribution à la BO du film. En effet on y retrouve sa reprise de Love is Blindness, sortie sur le CD de reprises d'Achtung Baby du magazine Q en octobre 2011. Dans cet entretien, il revient sur l'album Achtung Baby qui l'a marqué étant jeune, ainsi que sur sa rencontre avec The Edge pour le documentaire It Might Get Loud.

Jack White à propos de 'Achtung Baby' de U2 : 'J'ai écouté ce disque en boucle quand j'étais adolescent'

Le guitariste parle de sa contribution au film 'Gatsby Le Magnifique' : la reprise de 'Love Is Blindness'

Par DAN HYMAN

Jack White était encore adolescent dans la ville ouvrière de Detroit lorsqu'il a acheté le septième album de U2, grand virage à 180 degrés, Achtung Baby. « Je l'écoutais encore et encore au casque », dit-il. C'est presque instantanément que le blues man s'est senti attiré par le titre qui clôture l'album, "Love Is Blindness." « J'écoutais ce titre en boucle très souvent », avoue White, dont la reprise du classique de U2 est présente sur la bande originale du film Gatsby Le Magnifique.

Avant d'entrer en studio, White a organisé des séances de brainstorming avec Jay-Z (qui en plus de son travail en tant que producteur exécutif, a écrit la chanson titre "100$ Bill"). White dit avoir beaucoup parlé avec Jay-Z. On a fait le tour de beaucoup d'idées, mais la seule dont je ne parvenais pas à me défaire était celle qui paraissait la plus intéressante à titre personnel, la version de "Love Is Blindness".

(Jay-Z, Andre 3000, Beyonce, Lana Del Rey figurent aussi sur la BO de Gatsby Le Magnifique)

White était persuadé que sa version quasi grunge, qu'il qualifie de « presque violente », collerait parfaitement à la vision qu'avait le réalisateur Baz Luhrmann de ce conte emblématique sur la richesse, les privilèges et la trahison. « Je pouvais me l'imaginer dans des centaines de scenarii différents », dit-il.

Le guitariste a tout d'abord enregistré sa reprise de "Love Is Blindness" en 2011 à la demande de The Edge (un compère avec qui il avait participé au documentaire It Might Get Loud en 2008). Suite à cela, le cofondateur de U2 a demandé à White s'il aimerait participer à un album de reprises du groupe pour célébrer les 20 ans de l'album Achtung Baby, appelé Ahk-toong Bay-bi Covered.

« On me sollicite pour des compilations, des duos ou des albums hommage deux fois par semaine, et je refuse toujours », explique White. « 99 % du temps, je pense qu'il s'agit d'une perte de temps. Mais cet album était différent dans la mesure où je m'étais bien entendu avec Edge en tournant ce documentaire sur la guitare ».
« Je me suis dit : ça me parle. La seule condition était de pouvoir faire 'Love Is Blindness', que personne ne l'ait choisie avant moi ».

Au bout du compte, White a été tellement satisfait par sa version du titre de U2 (inspiré à l'origine par la rupture de The Edge avec sa femme Aislinn O'Sullivan) qu'il a demandé (et obtenu) l'accord du guitariste pour utiliser ce titre comme face B de son premier album solo en 2012, Blunderbuss.

« C'était bien plus qu'un simple album hommage : il en est ressorti des choses tellement énormes qu'on se devait de demander si on pouvait utiliser tout ça ailleurs ».


L'article en VO :
Jack White on U2's Achtung Baby: I Listened to That on Repeat as a Teenager


Par U2achtung / Lien permanent vers la news