Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

[MAJ] U2 sur le point d'être récompensé à Palm Springs

[MAJ] U2 sur le point d'être récompensé à Palm Springs




Le 25ème Festival du Film de Palm Springs (Californie, Etats-Unis) se déroulera cette année du 3 au 13 janvier.

Créé en 1989 à l'initiative du maire de la ville, Sonny Bono (oui oui, celui de Sonny & Cher), ce film voit concourir des films indépendants américains aussi bien que des productions internationales.

Habituellement, le prix phare, le Sonny Bono Visionary Award récompense un metteur en scène. Sauf cette année où, pour la première fois, c'est un groupe de rock qui repartira avec le prix.

Et je vous le donne en mille, il s'agit de...U2.



Pour justifier cette première, le président du festival Harold Matzner a fait la déclaration suivante :

"En temps normal nous remettons le Sonny Bono Visionary Award à un réalisateur, mais pour notre 25è anniversaire nous voulions en profiter pour rendre hommage à U2, 

un groupe visionnaire, le plus grand groupe de rock du monde, pour leur travail humanitaire sans pareil de lutte contre l'extrême pauvreté, la maladie et l'injustice sociale.

Leur dernier titre 'Ordinary Love', tiré du film 'Mandela : Un Long Chemin Vers La Liberté', est une ode à Nelson Mandela, qui a eu une influence si grande sur notre monde, un homme avec

qui le groupe a travaillé dans la lutte contre le virus HIV et le SIDA en Afrique".



Le prix sera remis au groupe le 4 janvier prochain, qui est attendu au complet pour la cérémonie (même si pour le moment, seul Bono a confirmé sa présence, on n'en attendait pas moins du VRP de U2).

Habituellement, c'est la veuve de Sonny Bono, Mary Bono, qui remet ce prix.



Aurons-nous droit à Mme Bono qui rencontre M. Bono ? Suspense !



 



[MAJ] Ci-dessous, la vidéo de la cérémonie





 



[MAJ] Ci-dessous, le discours de Bono lors de la remise du prix.



Je pense que ce trophée récompense le fait de ne pas se taire et de ne pas s'en tenir à ce qu'on sait faire. C'est un peu une récompense pour  être un emmerdeur, n'est-ce pas ? C'est de cela dont il s'agit.



Et nous comprenons que des gens trouvent cela insupportable lorsque les artistes sortent de la case dans laquelle ils sont, mais pour beaucoup d'entre nous dans cette salle, c'est la définition même d'être artiste, sortir de sa case.



Il est bon de mentionner que bien plus de gens vivent de leur imagination en Californie que n'importe ou ailleurs dans le monde. Aucun autre lieu ne s'en rapproche. Ici les gens aiment poser des questions sur le monde réel aussi bien que le monde imaginaire et, bien entendu, c'est à cet instant qu'on commence à déranger.



Réclamer des réponses, c'est l'instant où on est promu au rang d'emmerdeur militant, même si certains ont réussi a faire du militantisme sans être ennuyeux. Je pense bien entendu à Jane Fonda, comment ne pas le faire ? Je pense à Meryl Streep dans 'Le Choix de Sophie'. Steve McQueen s'est battu contre l'intolérance pendant toute sa carrière. Idris Elba et Naomie Harris ont eu une longue carrière de militants avant d'incarner les Mandela. Julia Roberts, avant d'accepter 'Erin Brockovich', était et est toujours militante, elle est aussi une star de cinéma incroyable, la définition même d'une star de cinéma je dirais.



Nous voudrions aussi prendre une minute pour remercier notre Président, Tom Hanks, et son rôle incroyable et bouleversant dans 'Philadelphia'. Et également ce que Matthew McConaughey a fait une nouvelle fois dans 'Dallas Buyers Club'. Des performances extraordinaires.



 



Le VIH et le SIDA ont pris tellement de vie dans ce pays. 650000 pour être précis, et 23 millions de vies en dehors de ce pays. Ce que des gens comme Harvey Weinstein et des groupes comme amfAr ont fait pour lutter contre le problème du SIDA aux Etats-Unis, ONE et RED et beaucoup d'autres essaient de le faire pour combattre le SIDA au niveau mondial. Notre credo est simple : l'endroit où vous vivez ne devrait pas déterminer si vous allez vivre ou non. Notre leader dans cette campagne a perdu un fils à cause de cette maladie. Son nom était Nelson Mandela, le plus grand militant de tous.



Son génie était son refus de la haine, pas parce qu'il n'avait pas connu la colère, mais parce qu'il pensait que l'amour fonctionnerait mieux. Son intelligence était de mettre de côté l'aspect tribal et partisan, cette partialité (vous serez d'accord) qui a trahi cette grande nation et la grande idée de l'Amérique qui est au centre de tout cela, même au cours des dernières années.



Il est ironique de voir qu'en suivant l'exemple de l'Afrique, les militants de la lutte contre le SIDA d'Amérique et d'Europe comme ONE ont réussi à encourager les Démocrates et les Républicains ici aux USA à mettre de côté leurs différences et à travailler ensemble sur ce qui ressemble bien à la plus grande intervention dans le domaine de la santé dans l'histoire de la médecine.



Merci, l'Amérique.



Vous ne le savez sans doute pas, mais il y a maintenant 10 millions de vies dans les pays en développement qui ont été sauvées par les antirétroviraux, et les contribuables américains en ont payé les 3/4.



Merci, l'Amérique.



7,8 millions d'êtres humains sont en vie grâce aux médicaments de lutte contre le SIDA pour lesquels les USA ont payé, et ils ne sont pas juste en vie, ils peuvent profiter, avoir des enfants en bonne santé, rester en vie pour élever ces enfants, travailler, contribuer à leur économie locale.



Et on en est à un tournant (incroyable de pouvoir dire cela), on en est vraiment à un tournant si nous continuons à maintenir la pression. Vous êtes à deux doigts de pouvoir déclarer : voici la première génération sans SIDA. Quelle pensée pour cette communauté. Et il appartient aux militants de cette génération, acteurs, réalisateurs, producteurs, musiciens, mais aussi étudiants, docteurs, infirmières, prêtres, pilotes de NASCAR, mères de famille, dirigeants, hommes politique, et tous ceux qui ne traînent généralement pas ensemble, de ne pas juste traîner ensemble mais travailler ensemble.



C'est tout ce dont on a besoin.



Edge et moi-même avons eu notre esprit façonné par de grands livres et de grands écrivains, mais pour nous, véritablement, ce sont les films et la musique qui nous ont enflammés et ont forgé notre imagination de manière à pouvoir être là avec vous ce soir.



Alors merci aux visionnaires présents dans cette salle, et vous savez tous qu'une vision sans promesse est juste un rêve, et cela ne nous intéresse pas.



Merci, et bonne soirée.



 



 


Nos sources : 



U2 to Receive Sonny Bono Visionary Award at Palm Springs Film Festival

Palm Springs film fest gala to honor rock's U2

U2 receiving Sonny Bono Visionary Award at the Palm Springs International Film Festival for 'Mandela: Long Walk to Freedom' soundtrack song 'Ordinary Love'



Par U2achtung / Lien permanent vers la news