Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

San Diego, CA

USA
28/03/2005
Sports Arena

Setlist

1 - City Of Blinding Lights
2 - Vertigo
3 - Cry / The Electric Co.
4 - An Cat Dubh
5 - Into The Heart
6 - Beautiful Day
7 - New Year's Day
8 - Miracle Drug
9 - Sometimes You Can't Make It On Your Own
10 - Love And Peace Or Else
11 - Sunday Bloody Sunday
12 - Bullet The Blue Sky
13 - Running To Stand Still
14 - Zoo Station
15 - The Fly
16 - Elevation
17 - Pride (In The Name Of Love)
18 - Where The Streets Have No Name
19 - One
20 - All Because Of You
21 - Yahweh
22 - 40


Commentaires

• Extrait de Stories For Boys à la fin de Vertigo.
The Electric Co. avec intro "à la The Cry" et snippet de Send In The Clowns (comme lors du concert de Red Rocks) et à la fin Bono a chanté le refrain de I Can See For Miles des Who.
• Extrait de Blackbird (The Beatles) à la fin de Beautiful Day.
• Au début de Miracle Drug, Bono a dit qu'il était au courant des problèmes d'obtentions des billets pour la tournée.
• Bono a chanté le refrain de No Regrets de Tom Rush à la fin de Sometimes You Can't Make It On Your Own.
• Extraits de The Hands That Built America et Johnny Come Marching Home à la fin de Bullet The Blue Sky.
• Après que Bono ait chanté les "Hallelujah" de Running To Stand Still, une video où l'on peut voir le visage d'une femme qui récite des passages de la Declarations de Droits de l'Homme est projetée sur des nuages de fumée. Le texte de la Declaration défile sur les écrans au-dessus de la scène.
• A la fin de Pride (In The Name Of Love), pendant que le public chantait les "ho ho ho ho" Bono prononca ses quelques mots : "Martin Luther King had a dream. He wasn't just talking about the American dream. His dream was even bigger than that. It was a dream big enough to fit the whole world. It was a dream where everyone was equal under the eyes of God... Everyone... Everyone... For Doctor King sing. Asian, European, African, African... African... Sing for Africa"
• Larry Mullen a joué du clavier sur Yahweh.
• Sur 40, Bono a nommé ses camarades et s'est appelé lui même "little Jesus". La chanson a été jouée comme dans les années 80 : The Edge et Adam se sont échangé leurs places et instruments et les membres ont quitté la scène un par un.