Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Historique & Biographie

Début 1991, le groupe se réunit pour envisager son avenir. Une vague de doute plane sur les 4. Leur période américaine terminée, ils veulent redécouvrir l'Europe. Ils partent donc en janvier dans un Berlin fraîchement réunifié. Ils arpentent les rues de la ville à la recherche d'une nouvelle inspiration.

Ils s'installent aux studios Hansa, là où Bowie a déjà enregistré plusieurs de ses albums. Ils sont rejoints par Eno, Lanois puis par Flood. Ils passent de longues heures à écouter différents sons et styles.

En février, la guerre du Golfe éclate. Elle marquera beaucoup le groupe.

Les heures d'enregistrement s'écoulent et le groupe ne réussit toujours pas à recréer cette magie qui faisait leur force. Ils veulent changer de sons, d'esprit mais rien ne vient. La rupture est proche. On raconte que c'est «One» qui sauve la situation.

Après 3 mois d'enregistrement à Berlin, les 4, accompagnés de leurs producteurs, partent pour les studios de Windmill Lane à Dublin, pour finir l'enregistrement de l'album. Ils sont très vite rejoints par Steve Lillywhite.

Prémisse d'un album qui s'annonce révolutionnaire, «The Fly», premier single de l'album, produit par Daniel Lanois, sort en octobre 1991. Les fans sont déconcertés par le son totalement nouveau du single mais ça marche. «The Fly» devient rapidement le titre le plus joué sur les radios alternatives américaines.

L'album «Achtung Baby» sort en novembre 1991. Le titre est à l'image de l'album,  totalement novateur et décalé par rapport à ce que le groupe a produit jusque-là. Bono dit de cet album que «c'est le son que produisent 4 mecs en train d'abattre the Joshua Tree». Ce changement radical plaît aussi bien au public qu'à la presse, qui voit dans «Achtung Baby» la rébellion de 4 Irlandais qui se veulent un peu moins sages et humanistes. L'album atteint dès sa sortie la 1 ère place des charts américains et la 2 ème place en Grande-Bretagne.

Le 2 ème single de l'album, «Mysterious Ways», produit par Lanois et Eno, sort en décembre. Le clip est tourné au Maroc. En février 1992, c'est au tour du superbe «One». Avant même le début de la tournée, «Achtung Baby» s'est déjà vendu à plus de 7 millions d'exemplaires.

La tournée tant attendue débute aux Etats-Unis, où le groupe ne s'est pas produit depuis 4 ans. Le 1 er concert a lieu le 29 février 1992 en Floride.
La tournée se révèle gigantesque, par l'ampleur de la scène et des écrans qui la composent, par le spectacle offert par un Bono en rock star aux divers visages, par une logistique impressionnante (380 employés permanents auxquels s'ajoutent 200 personnes réquisitionnées dans chaque ville).
Les écrans géants retransmettent en direct des émissions du monde entier. Bono, en zappeur fou, joue les grands gourous et la foule est mitraillée de slogans du type «Everything you know is wrong» ou «Smell the flowers while you can».
La 1 ère partie américaine se termine en avril.

En mai 1992, c'est la sortie du 4 ème single de l'album : «Even better than the real thing», produit par Eno, Lanois et Lillywhite.

La tournée européenne de 2 mois débute le 7 mai à Bercy. Le groupe s'éclipse en juin pour participer à un festival organisé par Greenpeace, pour la fermeture de la centrale nucléaire de Sellafield, en Angleterre.

 

La tournée européenne prend fin en juin 1992.


Après un été de repos, le groupe repart pour une tournée des stades américains. Elle s'achève en novembre. L'ultra-médiatisation du show fait de Zoo TV Tour un endroit branché et les backstages sont des rendez-vous privilégiés de la jet-set (Adam est alors fiancé à Naomi Campbell).

Le début de l'année 1993 est assez calme pour le groupe qui reprogramme des dates en Europe. Les 4 participent à un festival contre le racisme à Hambourg.

Le groupe investit à nouveau les studios de Windmill Lane en mars pour enregistrer ce qui ne doit être qu'un mini-album. Ils en ressortent en mai avec un album complet, produit par Flood et Eno.

L'album «Zooropa» sort en juillet 1993. Très électro, avec des curiosités comme «Numb» chanté par Edge avec Larry en chœurs, «Stay» qui figure sur la BO du film de Wim Wenders «Si loin, si proche» ou encore «The Wanderer», chanté par la star de country Johnny Cash, Zooropa surprend tout le monde. Mais, encore une fois, ça marche et l'album devient n°1 dans le monde entier.

La critique est unanime. U2 est élu meilleur groupe de rock du monde et Bono chanteur le plus sexy par les lecteurs du magazine américain Rolling Stone.

La tournée reprend dans les stades européens en juin sous le nom de Zooropa Tour, pour se terminer en août à Dublin.

En novembre, Bono réalise un rêve de gosse en enregistrant «I've got you under my skin» en duo avec le grand Franck Sinatra.

 

Les 4 partent pour l'Australie puis la Nouvelle-Zélande et le Japon pour une tournée baptisée Zoomerang. Elle se termine en décembre.

A la fin de l'année 1993, Zoo TV Tour, c'est 13 mois de tournée, 157 concerts et 5,5 millions de spectateurs à travers le monde. Le groupe atteint les 50 millions d'albums vendus.

Après ces 2 années de folie, le groupe se retire en Irlande pour un repos bien merité...