Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

05/07/1993

  • Produit par : Brian Eno
  • Edité par : Island Records

Histoire

    N'en déplaise à certains, U2 est toujours là.
    Plus que jamais, peut-être... La tournée "ZooTV" remplit les stades du monde entier, l'une des premières parties a pour nom... The Velvet Underground. En fait, U2 est un groupe consensuel : le cinéaste très prisé Wim Wenders (le groupe a participé aux BO de "Jusqu'à La Fin Du Monde" et "Si Loin, Si Proche") les adore autant que le môme de 15 ans, Adam Clayton s'affiche avec la star des top-models, Naomi Campbell, Lou Reed accompagne le quatuor sur scène pour sa reprise de "Satellite Of Love".

    Dans ce climat euphorique, personne, même pas sa maison de disques, ne s'attend à ce que le groupe enregistre rapidement une suite à "Achtung Baby". C'est donc presque par surprise que ce "Zooropa" déboule sur le marché, un beau matin de juillet 1993. Enregistré lors de quelques semaines de repos au beau milieu de la tournée "ZooTV", essentiellement produit par Flood et largement inspiré par l'oeuvre de William Gibson, auteur de science fiction, l'album montre un groupe qui pousse encore plus loin les recherches commencées sur "Achtung Baby".

    Dès la chanson-titre, le climat se veut pesant : bruitages étranges, basse surpuissante et guitare acérée. Avec "Lemon", U2 réussit un somptueux crossover pop-house où Bono se risque avec bonheur dans les aigus. Si "Daddy's Gonna Pay For Your Crashed Car" est ouvertement industriel, "First Time" rappelle une fois encore que U2 excelle dans l'exercice de la ballade et le final de "Dirty Day" montre qu'il maîtrise toujours le rock le plus basique. Mais c'est la litanie répétitive et électronique de "The Wanderer", chantée/parlée par Johnny Cash, sorte de rencontre entre Kraftwerk et la country, qui prouve définitivement que le quatuor a plus d'un tour dans son sac.