Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Breathe (Mandela version)

18th of July on the banks of a not well known river
I started a journey to where I am now
Troubled soul, troublemaker guided by the drums of my creator
Toward a rhythm and rhyme, a melody line of a song called freedom
Which once heard will never leave your head

We are people born of sound
The songs are in our eyes
Gonna wear them like a crown

Walk out into the street
Sing your heart out
This love it can't be beat
We're neither down nor out
There's nothing you have that I need
While I can breathe
Breathe, while I can breathe

All those who stood together fist in air now know this
That real division is not a scar on the land
but in the heart of every man
who began as a kiss
Not to resist, a knotted fist
Now an open hand, open face, an open page
Where history might rewrite its rage

And the life you get to live is the one you give away
To forget who to forgive is a good thing….

Walk out into the street
Sing your heart out
This love will not be beat
Neither down nor out
There's nothing you have that I need
while I can breathe
Breathe, while I can breathe

Walk out into the street
Sing your heart out
This love will not be beat
Neither down nor out
There's nothing you have that I need
while I can breathe
Breathe, while I can breathe

Rolihlahla, Rolihlahla, Rolihlahla, Rolihlahla

 

Respire (version Mandela)

18 juillet, sur les berges d'une rivière peu connue
J'ai commencé le voyage qui m'a mené là où je suis maintenant
Une âme agitée, un fauteur de trouble guidé par les tambours de mon créateur
Vers un rythme et une rime, la mélodie d'une chanson appelée liberté
Qui ne quittera jamais l'esprit une fois entendue

Nous sommes un peuple né dans le son
Les chansons sont dans nos yeux
Nous les porterons comme une couronne

Marche dans la rue
Chante à tue-tête
Cet amour ne peut être vaincu
Nous ne sommes ni abattus ni dépassés
Je n'ai besoin de rien de ce que tu as
Tant que je peux respirer
Respirer, tant que je peux respirer

Tous ceux qui se sont tenus le point levé le savent maintenant
La vraie division n'est pas une plaie sur la terre
mais dans le coeur de chaque homme
qui commença comme un baiser
Pour ne pas résister, un poing fermé
Maintenant une main ouverte, un visage découvert, une page blanche
Sur laquelle l'histoie pourrait réécrire sa colère

Et la vie que tu peux vivre est celle que tu laisse
Oublier qui pardonner est une bonne chose.

Marche dans la rue
Chante à tue-tête
Cet amour ne peut être vaincu
Nous ne sommes ni abattus ni dépassés
Je n'ai besoin de rien de ce que tu as
Tant que je peux respirer
Respirer, tant que je peux respirer

Marche dans la rue
Chante à tue-tête
Cet amour ne peut être vaincu
Nous ne sommes ni abattus ni dépassés
Je n'ai besoin de rien de ce que tu as
Tant que je peux respirer
Respirer, tant que je peux respirer

Rolihlahla, Rolihlahla, Rolihlahla, Rolihlahla

 

Retrouvez ce titre sur :

  • Auteur : U2
  • Durée : 4:02