Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Artiste du moment

Red Hot Chili Peppers

Red Hot Chili Peppers

 

Membres actuels:

Anthony Kiedis, chanteur (1983-)

Michael « Flea » Balzary, bassiste (1983-)

John Frusciante, guitariste (1988-1992; 1998-)

Chad Smith, batteur (1989-)

Introduction:

Les Red Hot Chili Peppers sont principalement connus pour cinq choses : le jeu puissant de "Flea" à la basse, leur précision musicale, des paroles uniques, leur style vestimentaire tout aussi unique (en anglais, on parle de shants, contraction de shorts et pants) et leur tendance à jouer torses nus, voire complètement nus.

Le style de "Flea" à la basse s'inscrit dans la tradition funk rock, empruntant beaucoup à des artistes comme Bootsy Collins de Parliament-Funkadelic ou John Paul Jones de Led Zeppelin. La basse est l'instrument qui donne le rythme des chansons des Red Hot. Toutefois, les performances à la basse de Michael Balzary, qui faisaient la force des premiers albums, ont été fortement réduites depuis l'album Mother's Milk. La ligne de basse de "Coffee Shop" de l'album One Hot Minute sera à tout jamais gravée dans les mémoires de toute une génération de bassistes.

Le style à la guitare, différent en fonction des quatre guitaristes qui ont enregistré des albums avec les Red Hot, Jack Sherman, Hillel Slovak, Dave Navarro et John Frusciante, emprunte d'une manière générale beaucoup au style de Jimi Hendrix avec un son déformé. Mais les similitudes s'arrêtent ici. Jack Sherman, qui ne joue qu'en tant que remplaçant d'Hillel Slovak sur le premier album du groupe, essaie de se rapprocher au maximum du style de celui-ci puisque c'est Slovak qui a composé la plupart des titres que Sherman a enregistrés. Slovak, quant à lui, a un jeu basé sur des sons plutôt blues et funk. Frusciante apporte lui plus de mélodie et de profondeur, Navarro a amené un style plus proche du rock progressif et du heavy metal.

Durant les premières années, Jack Irons, membre d'origine du groupe, et son remplaçant sur les deux premiers albums, Cliff Martinez, étaient les batteurs des Red Hot bien que Chad Smith était présent avec le groupe dès la fin des années 80. Lors de son audition, il avait surpris le groupe avec un jeu très énergique. Après la sortie de Blood Sugar Sex Magik, il sera même considéré comme l'un des meilleurs batteurs de rock.

Anthony Kiedis est, grâce à ses divers talents dans plusieurs styles, un chanteur à part dans l'univers du rock. Il est capable d'interpréter des morceaux de rap d'une façon tout à fait originale en suivant la mélodie et non pas le rythme, comme sur un morceau de rap traditionnel. Certains passages de chansons sont parlés, style caractéristique de Blood Sugar Sex Magik, d'autres sont chantés, à noter que la qualité de ceux-ci s'est largement améliorée depuis l'album Freaky Styley. Tout cela donne une autre dimension aux chansons des Red Hot.

Le groupe est unique par le fait qu'ils ont été les premiers au monde à fusionner le punk et le funk, ou des sons "blancs" avec des sons "noirs" bien qu'il existait déjà dans les années 80 des groupes de hip-hop blancs comme les Beastie Boys. Le groupe a ainsi réussi à réunir un public noir et un public blanc sur de la musique rock. Il a également élargi l'audience du rap au public blanc. De plus, avec Faith No More, Rage Against The Machine ou Fishbone qui ont à peu près le même style, on les considère comme un des groupes ayant le plus influencé le nu metal, un nouveau genre musical apparu à la fin des années 90. Même si la plupart de leurs fans ignorent beaucoup de choses de l'histoire du groupe à la fin des années 80, c'est le point d'appui du travail plus renommé des années 90 et 2000.

Biographie:

Tout commence en 1983 à Los Angeles, un groupe de potes du lycée Fairfax composé d'Anthony Kiedis (chant), Hillel Slovak (guitare), "Flea" (de son vrai nom Michael Balzary) (basse) et Jack Irons (batterie) est invité à se produire dans un bar à strip tease miteux de L.A. Ils ont une chanson et la tête pleine de LSD lorsqu'ils commencent leur set. Voyant qu'ils se font voler la vedette par les strip teaseuses, ils décident d'effectuer un rappel complètement nu avec juste une chaussette sur le sexe. C'est un succès qui va leur permettre de reproduire l'expérience et de déclencher une hystérie collective qui va vite faire le tour de la ville. Alertés par la furie autour du groupe (nommé à l'origine Tony Flow and the Miraculously Majestic Masters of Mayhem), EMI va leur proposer un contrat. C'est alors le début d'une longue série de malheurs qui frappera le groupe de longues années.

En effet, alors qu'ils s'apprêtent à enregistrer leur premier album, Hillel et Jack décident de quitter le groupe, qu'ils considèrent comme une blague, pour se concentrer sur leur autre groupe What Is This? qui a aussi obtenu un contrat. Ils seront remplacés par Jack Sherman à la guitare et Cliff Martinez à la batterie. L'alchimie disparue, le groupe pond un album médiocre, massacré par la production d'Andy Gill (idole du groupe et guitariste de Gang of Four avec qui ils se disputaient régulièrement). L'album Red Hot Chili Peppers, qui marque la naissance de la fusion et qui sort en 1984, est un échec, on ne retrouve pas sur l'album l'aura dégagée par les performances live du groupe. La tournée qui suit n'arrange pas les choses, Jack Sherman ayant de plus en plus de problèmes avec les autres membres ce qui le pousse à quitter les Red Hot. Ainsi Hillel Slovak décide alors de quitter What Is This? pour revenir au sein du groupe de ses amis au début de l'année 1985.

C'est alors George Clinton, parrain du funk, créateur, leader et chanteur de Parliament Funkadelic, qui reprend en main la production pour la sortie de leur deuxième album Freaky Styley. L'album est meilleur mais le succès n'est toujours pas au rendez-vous. La critique, dérangée par le fait qu'un groupe de blancs puisse faire du rap et du funk, s'acharne sur le groupe, seul le titre "Hollywood (Africa)" connaît un succès correct en Europe grâce à la sortie en single, mais il n'a pas eu le même impact aux Etats-Unis. Martinez décide à son tour de quitter le groupe et rend ainsi sa place au membre d'origine Jack Irons au début de l'année 1986.

En 1986, le retour de Jack Irons rend au groupe son alchimie originelle et les Red Hot sortent en 1987 l'album The Uplift Mofo Party Plan, produit par Michael Beinhorn. Cet album, qui reste le seul enregistré par les quatre membres d'origine du groupe, est le premier à avoir fait son entrée au Billboard Top 200, à la 147ème place. Le groupe commence à véritablement faire parler de lui et les chansons "Fight Like a Brave" ou "Behind the Sun" commencent timidement à passer à la radio.

Mais les problèmes de drogue au sein du groupe, présents tout au long de la décennie, s'intensifient et éclatent au grand jour durant la tournée suivant ce troisième album. En effet, sous l'effet de la drogue, Hillel réalise des performances médiocres. Pourtant les autres membres choisissent de ne pas le virer et lorsque le groupe entame en mai 1988 sa première tournée en Europe, les choses semblent rentrées dans l'ordre et Slovak désintoxiqué. Mais peu de temps après le retour des quatre californiens aux États-unis, Hillel Slovak est retrouvé mort dans son appartement le 27 juin 1988 d'une overdose d'héroïne. Déboussolé, Jack Irons quitte le groupe, il ne veut plus continuer après la mort de son ami. Leur passion pour la musique plus forte que tout, Anthony et Flea décident de continuer l'aventure et engagent temporairement Duane "Blackbyrd" McKnight au poste de guitariste et D.H. Peligro à la batterie. Après ce court intermède, ils engagent deux nouveaux musiciens pour former le line up actuel. A la guitare, s'impose un fan de 18 ans nommé John Frusciante qui les a bluffés par son jeu et qu'ils ont réussi à embaucher juste au moment où il passait une audition pour leurs amis de Théolonious Monster qui allaient le faire signer. Côté batterie, le groupe engage Chad Smith, dernier candidat d'une audition organisée par les Red Hot.

Le nouveau line up entre alors en studio pour l'enregistrement de Mother's Milk qui sort en 1989 et qui sera un véritable succès, grâce notamment aux tubes "Higher Ground" ou "Knock Me Down", le groupe parvient ainsi à s'exporter en Europe. Le mélange de funk, rap, metal et jazz qui compose cet album dédié à la mémoire d'Hillel leur permet de se faire connaître du grand public, s'ensuit alors une tournée de neuf mois à travers les États-unis et l'Europe.

Bien que Mother's Milk soit un événement marquant dans leur carrière, les Red Hot refusent souvent, aujourd'hui encore, de jouer des chansons de cet album, notamment parce que John n'aimait pas son travail de l'époque et sa façon de jouer. Cependant l'album est considéré par les fans de longue date du groupe comme l'un des meilleurs.

En 1990, le groupe quitte EMI pour Warner Bros. Records où ils préparent avec leur nouveau producteur Rick Rubin (avec qui ils travaillent toujours depuis) leur chef d'oeuvre, Blood Sugar Sex Magik. L'album, qui doit beaucoup au talent incroyable de John Frusciante, sort en 1991 et connaît un succès interplanétaire qui propulse les Red Hot Chili Peppers du rang de groupe culte à celui de plus grand groupe du moment, et ce grâce à des titres comme "Give It Away" (leur première chanson classée n°1) ou encore "Under the Bridge". Ces tubes font de lui un des meilleurs albums des années 90 avec Nevermind de Nirvana. Le succès croissant du rock alternatif sur les ondes, accompagné du soutien accru de leur label, permettent au groupe californien d'écouler sept millions de copies de l'album rien qu'aux États-unis. Aujourd'hui encore, l'album est souvent considéré comme le meilleur du groupe.

Le groupe est au sommet et tourne avec des premières parties telles que Nirvana, Pearl Jam ou Smashing Pumpkins, malheureusement, ce succès avait aussi des inconvénients. Le statut de superstar auquel ils se sont retrouvés propulsés était difficile à supporter pour John Frusciante, qui traversait alors une crise existentielle. Cela eut pour effet de dégrader ses relations avec les autres membres du groupe jusqu'à ce qu'il décide en mai 1992 de les quitter en pleine tournée à Tokyo. Peu de temps après son départ John sombre dans la drogue, son addiction à l'héroïne et à la cocaïne a d'ailleurs failli atteindre un point tragique en 1997.

La première difficulté après le départ de John fut de lui trouver un remplaçant, Arik Marshall est d'abord appelé dans un premier temps pour se produire avec les Red Hot au festival Lollapalooza en 1992, puis en 1993 ils font appel à Jesse Tobias, ce n'est qu'avec Dave Navarro, ancien guitariste de Jane's Addiction, qu'ils trouvent un remplaçant stable.

Le groupe enregistre alors One Hot Minute, qui sort en 1995, seul album où Dave Navarro est présent. Le problème est que ce nouveau guitariste ne correspond pas du tout au style punk funk des Red Hot. De nombreux journalistes critiquent le manque d'alchimie entre Navarro et les autres membres, comme on la trouvait à l'époque de John.

One Hot Minute surprend par sa noirceur, on retrouve le mélange de différents genres, funk, jazz, metal, comme sur le morceau "Walkabout", mais cette fois les influences du heavy metal sont beaucoup plus fortes et One Hot Minute est un véritable album hard rock, les chansons sont parmi les plus longues jamais enregistrées par le groupe.

Malgré la critique, il séduit le grand public, quatre millions d'exemplaires sont vendus dans le monde, dont deux millions aux États-unis. Certains singles atteignent la tête des charts, comme "My Friends"ou "love rollercoaster", qui ne figure pas sur l'album, il s'agit d'une reprise des Ohio Players pour la bande originale de Beavis and Butt-Head se font l'Amérique.

Mais le line up ne pouvait pas durer, l'ambiance au sein du groupe ne cessant de se détériorer. Les problèmes de Kiedis et de Navarro avec la drogue pesaient également très lourd sur le groupe. A la fin de l'année 1997, Dave Navarro et Flea jouent ensemble sur la tournée de Jane's Addiction qui venait de se reformer, tandis que la création musicale était au point mort chez les Red Hot Chili Peppers. Après quatre ans de collaboration avec les Red Hot, Navarro les quitte au début de l'année 1998 pour se consacrer à ses propres projets musicaux.

One Hot Minute est maintenant vu comme une exception dans leur carrière par les autres membres du groupe, puisque les chansons n'étaient pas inspirées de jam sessions comme sur les autres albums. Après le départ de Navarro, les Red Hot ont cessé de jouer les chansons qui ne correspondaient pas au style de John Frusciante. Celui-ci prétend même n'avoir jamais entendu l'album.

C'est alors que l'inattendu se produit. John Frusciante, le guitariste prodige, réintègre le groupe. Après une cure de désintoxication et deux albums solo, il est revitalisé et remotivé et il reprend le chemin des studios avec ses anciens compagnons, pour sortir en 1999 un nouveau chef d'oeuvre, le magnifique Californication, toujours produit par Rick Rubin. L'album, acclamé, signe le retour en force d'un groupe majeur qui tourne à présent autour du génie de John Frusciante. Il nous livre de nombreux tubes tels que "Californication", "Scar Tissue" ou "Otherside". Californication est leur album le plus vendu à ce jour, 15 millions d'exemplaires à travers le monde. Durant les deux années suivantes, ils partent alors en concert et donnent à cette occasion leurs plus grands shows, à l'image de celui de Moscou, où ils se produisent devant 200 000 personnes, en 2001 ils sortent leur premier DVD de concert, Off the Map.

De retour en studio en novembre 2001, les Red Hot nous reviennent en 2002 avec By the Way un très bon album, très mélodique, où le funk disparaît pour laisser place à des chansons très pop qui montrent la maturité du groupe. L'album se vend bien et offre les tubes "By the Way", "Can't Stop" ainsi que le chef d'oeuvre "Venice Queen" qui clot l'album.

Ils repartent ensuite pour une tournée de deux ans, au cours de laquelle ils sortent leur deuxième DVD de concert Live at Slane Castle en 2003 et enregistrent de nouvelles chansons pour leur best-of Greatest Hits. En 2004, ils sortent leur premier album live, Live in Hyde Park, enregistré la même année durant leurs performances dans Hyde Park à Londres. Les trois concerts (19, 20 et 25 juin) ont établi un nouveau record du monde dans l'histoire de la musique, ils ont en effet rapporté 9 115 282 £ pour 258 000 spectateurs.

Le 6 octobre 2004, Anthony Kiedis a sorti son autobiographie Scar Tissue dans laquelle il nous livre des détails sur ses amis, ses amours, sa lutte contre la drogue, sa passion pour la musique. Le livre contient également les paroles de certaines chansons ainsi que l'histoire derrière chacune d'elles.

Le groupe a sorti en mai 2006 Stadium Arcadium, véritable retour aux sources du groupe. Outre le fait que cet album est le premier double album de l'histoire du groupe, c'est aussi la première fois que le groupe enchaîne 3 albums consécutifs avec le même line up. Toujours produit par Rick Rubin, l'album a pour premier single "Dani California".

Après 25 ans d'excès et de rebondissements rock'n'rollesques on se demande alors ce que peut encore nous réserver ce groupe à l'histoire étonnante.

Merci au site Wikepedia

Red Hot Chili Peppers (1984)
Freaky Styley (1985)
The Uplift Mofo Party Plan (1987)
Mother's Milk (1989)
Blood Sugar Sex Magik (1991)
What Hits ? (1992)
Out in L.A. (1994)
One Hot Minute (1995)
Californication (1999)
By The Way (2002)
Greatest hits (2003)
Live in Hyde Park (2004)
Stadium Arcadium (2006)