Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Artiste du moment

Tori Amos

Cette fille-là est née Myra Ellen vers la fin de l'été 1963, le 22 août plus précisement. Elle a vu le jour à Newton, Caroline du Nord, USA, mais sera ensuite élevée dans le Maryland.

Son père est un pasteur méthodiste (donc pas forcément un joyeux drille !), sa mère a des origines cherokee, le produit de leurs amours ne pouvait être qu'explosif ! Dès sa prime enfance, la petite Myra montre des prédispositions étonnantes pour la musique et, vers l'âge de 4 ans, elle commence à jouer du piano et à chanter dans le choeur de la paroisse paternelle. Elle commencera à composer ses propres airs peu de temps après.

Ses performances musicales lui valurent d'incorporer, à 5 ans! l'un des plus prestigieux conservatoire américain, le "Peabody", à Baltimore. Elle y fera ses apprentissages, mais ce qui marquera à jamais la future rousse sera l'embrasement que provoquera chez elle sa rencontre avec le rock : Hendricks, Led Zepplin. Sa personnalité déjà bouillonnante lui vaudra quelques années plus tard d'échouer au concours de réadmission du conservatoire, car ses interprétations audacieuses ne plaisent pas du tout. Elle s'élève aussi contre la figure paternelle, surtout pour ce qu'elle représente : la religion. Elle considère cette dernière comme une hypocrisie monstrueuse, telle qu'elle est enseignée, et un moyen efficace d'asservir les femmes. Cette révolte se retrouvera plus tard dans beaucoup de ses compositions.


Commence alors une certaine errance, la future Tori se cherche dans ses actes, sa musique, ses vêtements ... Chaperonnée par son père (car elle est encore mineure), elle va ensuite jouer de bars gays en petits clubs, essayant de se faire une place dans le monde artistique. Tori (un surnom donné par l'un de ses amis, désignant une sorte de pin) est née, et elle a décidé d'être rien de moins qu'une rock star.

En 1984, elle s'en va vivre seule à Los Angeles, ramant pour réussir, continuant à jouer dans les clubs. Mais un an plus tard, tout bascule : elle va subir l'une des plus atroces expériences, le viol. Mais elle continuera à s'accrocher. En 1987 Atlantic Records signe avec Tori; son groupe d'alors, Y Kant Tori Read, va sortir un album éponyme. Un mélange bizarre de hard et de pop/rock . Mais ce sera un gigantesque flop.

Déprimée, Tori se retire au vert, se teint en rousse et, d'un coup, accouche de nouvelles compositions (qui deviendront Little Earthquakes), comme d'un long cri libérateur. En fait, elle vient de se mettre au monde une deuxième fois. Elle décide d'enregistrer de nouveau, soutenue par son co-producteur et boyfriend, Eric Rosse. Mais cela ne plaît toujours pas à Atlantic qui refuse son master et envoie Tori vers sa filiale East West, à Londres. Elle décroche enfin un contrat, et ... le talent de Tori commence à être reconnu à sa juste valeur.


En 1992, sort Little Earthquakes. Le monde émerveillé découvre la fabuleuse Tori, son succès devient conséquent. Les fanzines "Really Deep Thoughts" (US) et "Take to the Sky" (UK) font leur apparition, ainsi que des pages web, et une mailing-list internet.

Tori, véritable bête de scène, part en tournée. En 1993, elle commence un nouveau projet, Under the Pink, toujours instrospectif, même si elle ne souhaite pas reproduire Little Earthquakes. Son deuxième album paraît en 1994, grimpe dans les charts, dans la foulée elle repart en tournée; malheureusement, durant celle-ci, elle rompt avec Eric. 1994 voit aussi Tori fonder RAINN (Rape, Abuse and Incest National Network), une hotline 24/24 destinée a soutenir les victimes d'abus sexuels en tous genres.

Sa sépartion d'avec Eric a bouleversé Tori. De la tempête de ses sentiments émerge en 1996 le tonitruant Boys for Pele, l'album le plus violent de Tori à ce jour. Elle part en tournée, accompagnée du guitariste Steve Caton, rescapé du groupe initial I Kant Tori Read et qui a travaillé sur tous ses albums. Durant le tour, elle tombe amoureuse de Mark Hawley, un ingénieur du son.

Tori découvre à l'automne 96 qu'elle est enceinte, elle décide alors de faire un break à la fin de la tournée afin de se consacrer à son futur rôle de mère . Hélas, le 23 décembre, elle fait une fausse couche. Son enfant aurait été une petite fille...


La perte de son enfant précipite Tori dans une tristesse infinie, mais, comme toujours, la musique va en quelque sorte la ramener à la vie. Elle commence à composer, mais en mettant plus de distance entre elle et son piano, incluant un groupe de musiciens. Sorti en mai 1998, From the Choirgirl Hotel sera la synthèse de son désarroi, l'exutoire de sa douleur.

Toujours en 98, le 22 février, Mark l'épouse en justes noces, union consacrée par le père de Tori himself. Après la sortie de Choirgirl, Tori se remet en selle et attaque une nouvelle tournée, avec tout son groupe de musiciens, elle qui avait pour habitude de jouer seule avec son piano.


En 1999, après cette quatrième tournée, Tori, infatigable, en attaque une cinquième, durée 5 semaines 1/2, mais uniquement américaine cette fois ci, partageant la scène avec son amie Alanis Morissette. Elle en profitera pour "tester" ses nouvelles compositions.

Car pendant qu'elle enregistrait quelques inédits en studio, Tori se trouva envahie par une inspiration débordante, et, sans prendre garde voilà la naissance d'un double album, comprenant aussi des sessions live enregistrées durant la tournée de Choirgirl. To Venus and Back sort en septembre, et les compositions sont de plus en plus marquées par de nouvelles sonorités, et un travail d'équipe de plus en plus présent.

Elle fait une promotion-éclair en Europe, donne un seul concert à Londres en octobre 99, annule une tournée sur le vieux continent. Et, le 05 septembre 2000, coup de théâtre : on apprend qu'elle a donné jour à une petite fille, Natashya Lorien. Elle a enfin pris sa revanche sur la vie !


Toujours prolixe, Tori, qui depuis la naissance de sa fille est de plus en plus sensibilisée par le sort des femmes à travers le monde, et choquée par les propos mysogines et violents qui passaient à la radio pendant qu'elle pouponnait, décide de faire chanter 12 titres d'hommes par 13 femmes différentes, car, selon elle, "ton point de vue change selon l'endroit où tu te places". Sort donc à l'automne 2001 son nouvel album, Strange Little Girls, uniquement constitué de reprises, et qui déclenche d'irrésistibles attitudes de rejet ou d'adoration de la part des fans et de la profession. Suit une très attendue tournée américaine, puis européenne.

En fait, l'album précédent fut celui qui mit fin à son contrat avec la maison de disque Atlantic. Mais l'année 2001 fut surtout marquée par les terribles attentats à l'encontre des Etats-Unis, le 11 septembre, jour où le monde entier assistat - en direct - à une tragédie sans nom. Très affectée, et probablement choquée par cet évenement, comme bon nombre de ses concitoyens, elle en fait en sourdine le fil conducteur, la ligne rouge de son huitième album, Scarlet's Walk, qui sort en octobre 2002, sous le label Epic (Sony Music). Le but de ce périple (Scarlet est un personnage qui traverse les USA) se veut être une interrogation pour toute la nation américaine : du sang indien coulant dans ses veines, Tori en profite pour clamer les erreurs commises par les colons européens vis à vis des natifs "indiens d'Amérique", et pour faire le procès sonore d'une Amérique empêtrée dans ses scandales et ses propres contradictions.


Après une nouvelle tournée en 2002-2003 sur les deux continents - la dernière avant un moment puisque sa fille sera scolarisée - Tori l'infatigable nous livre pour novembre 2003 un best-of de son cru : Tales Of A Librarian. Outre ses grands tubes, elle a choisi elle-même de faire figurer dans cet album les filles (comprendre les chansons) pour qui elle a un faible, certaines compètemement réorchestrées, deux inédits, et un bonus DVD, où on la voit filmée lors de sa dernière tournée américaine.


Nous tenons à remercier Valérie, la webmistress de "Snow Cherries From France", un très beau site français, très complet, mais en reconstruction en ce moment.

Y Kant Tori Read (1988)
Little Earthquakes (1992)
Under The Pink (1994)
Boys For Pele (1996)
From The Choirgirl Hotel (1998)
To Venus And Back (1999)
Strange Little Girls (2001)
Scarlet's Walk (2002)
Tale Of A Librarian (Best-Of) (2003)