Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Artiste du moment

Arcade Fire

C'est en 2005 qu'Arcade Fire « explose » vraiment, avec la sortie européenne de l'album Funeral. Arcade Fire est le symbole, en quelque sorte, de l'importance du mouvement « indé » à Montréal, ville dont ils sont originaires. Leur premier EP sort en 2003, peu après leur formation, et contient déjà des petits bijoux comme « No Cars Go » (repensée et ré-enregistrée pour Neon Bible) ou encore Headlights looks like diamonds.

L'originalité d'Arcade Fire réside tout d'abord dans leur musique : ils réhabilitent des instruments peu communs, comme la vièle à roue, l'accordéon (tous deux joués par Régine Chassagne) ou encore la mandoline ou même le glockenspiel. Win Butler, fondateur et chanteur principal du groupe (mais souvent secondé par Régine, sa femme) mène cette petite bande de 7 personnes (dans sa configuration minimale ! Arcade Fire étant toujours accompagné par d'autres musiciens supplémentaires durant leur tournée, pour le violon alto ou les cuivres, par exemple).

A la sortie de Funeral, de nombreux journalistes ont insisté sur le côté dépressif, presque « goth » du groupe. Effectivement, Arcade Fire, presque vêtus comme des mormons, ne semblent pas être les types les plus marrants au monde, d'autant plus que Funeral évoque une période assez difficile dans la vie de la plupart des membres du groupe, marquée par de nombreux décès. Et pourtant… Funeral est une vraie ode à l'espoir ; on le sent dès les premières notes de la monumentale « Tunnels ». Le succès de leur premier album est mondial et le succès est immédiat, Arcade Fire sort des clubs enfumés dont ils avaient l'habitude pour jouer dans les plus grands festivals pendant l'été 2005.

Ils commencent immédiatement à enregistrer leur second album, après l'achat d'une église qui leur servira de chef lieu, dans un village non loin de Montréal. Dès lors, émerge un concept : Arcade Fire ne communique pas par les voies traditionnelles, ils s'amusent avec les journalistes, et ils s'amusent aussi avec leurs fans… Avant la sortie de l'album Neon Bible en 2007, un site mystérieux a été mis en ligne, ainsi que le numéro de téléphone "1-866-NEON-BIBLE begin_of_the_skype_highlighting              1-866-NEON-BIBLE      end_of_the_skype_highlighting", où plusieurs fans ont eu la surprise d'y entendre Will Butler ou Tim Kingsbury… Les différents sites proposent des messages subliminaux, des indices permettant aux fans de se balader et d'essayer de percer le mystère Neon Bible et de se rendre aux concerts secrets…

Le second album, tant attendu, ne déçoit pas. Arcade Fire a décidé de changer complètement de cap et de proposer un album beaucoup plus abouti, plus mûr, mais aussi plus complexe. Les thèmes abordés sont bien plus noirs que pour Funeral, Win y parle de guerre, de déracinement, de spiritualité… L'ambiance y est très lourde, notamment avec la présence de l'orgue (qui nous rappelle bien que cet album a été enregistré dans une église !). Les mélodies sont beaucoup plus complexes et dans un même temps, plus pures. La voix de Win est plus assurée, même si ce dernier a du malheureusement se faire opérer au beau milieu du Neon Bible Tour, provoquant l'annulation de certaines dates.

Voir Arcade Fire sur scène est une vraie expérience, presque religieuse : une dizaine de personnes complètement envoûtée par la musique qu'elle joue envoûte forcément son public en retour… Les musiciens changent très souvent d'instruments, quand ils ne se sont pas perdus dans le public ou en train de se courir après ! Les setlists sont en permanence agrémentées de reprises très personnelles (Age of Consent de New Order ou encore Kiss Off des Violent Femmes) et de chansons inédites comme « Surf City Eastern Bloc » enregistrée durant la tournée avec un chœur militaire de Budapest.

Le Neon Bible Tour ayant duré près de deux années, il était indispensable pour le groupe de prendre un peu de temps pour eux, et aussi pour leurs projets musicaux chacun de leurs côtés. On attend l'annonce imminente de la sortie de leur troisième album, normalement prévu pour l'été 2010. Plusieurs dates en festival ont été annoncées (dont Rock en Seine en août), mais le groupe reste comme toujours très discret…

De nouvelles rumeurs se font de plus en plus présentes, notamment sur la sortie du premier single du nouvel album, peut-être intitulé "The Suburbs" (thème déjà abordé dans les précédents albums et qui semble leur être cher), pour le mois de Juin. En outre, la chasse aux indices recommence déjà puisque les fans tentent de décoder les logos apparaissant discrètement sur les cartes postales envoyées par le groupe, et qui les dirigent vers une radio amateur américaine...

Membres :

Régine Chassagne : Chant, piano, viele à roue, accordéon…

Win Butler : Chant, guitare, mandoline…

Richard Reed Parry : Guitare, piano, contrebasse

Sarah Neufeld : Violon

Tim Kingsbury : Basse, guitare

Will Butler : Guitare, tambourin, piano

Jérémy Gara : Batterie, guitare


A écouter :

-EP : "Headlights look like diamonds", "Vampire/Forest Fire", "My heart is an apple

- Funeral : "Tunnels", "Wake Up", "Rebellion", "Haïti"

- Neon Bible : "Intervention", "Neon Bible", "Keep the car running", "Antechrist TV blues"


Liens

- Site officiel

- Site géré par les fans

- Myspace


Vidéos

- Clip interactif de Black Mirror

- Clip interactif de Neon Bible

EP (2003)
Funeral (2004)
Neon Bible (2007)