Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Artiste du moment

Dire Straits - Mark Knopfler

(Mis à jour en Juillet 2004)

"Mark Knopfler est surtout célèbre pour son look de tennisman et ses quelques hits planétaires, mais il est aussi un artiste qui mérite d'être mieux connu. Sa carrière solo, ses musiques de films, son groupe de potes -les Notting Hillbillies- et ses nombreuses contributions aux albums d'autres artistes révèlent autant de trésors que ses prouesses dans le cadre du groupe mythique Dire Straits. Depuis dix ans, ce guitariste-chanteur-compositeur a peu à peu délaissé les honneurs médiatiques pour se consacrer à la musique qu'il aime et se permettre d'exprimer des influences diverses qui s'associent pour notre plus grand bonheur. Comment devient-on fan de Mark Knopfler? Quand les compositions vous fascinent, que les paroles vous interpellent, que le jeu de guitare provoque chez vous des frissons et que l'homme vous inspire un énorme respect, il est tout simplement inutile de résister plus longtemps... Profitez-donc des excellents sites sur Mark Knopfler pour en apprendre beaucoup sur un artiste qui vous est sans doute déjà familier..."



Samuel Lebon - Roubaix, France - ICQ # 37751046
Working On It - Unofficial Mark Knopfler homepage


» Biographie - Merci au site francophone The-Bug.net pour les citations de Mark Knopfler

   C'est en 1977 que Mark Knopfler, son frère David et John Illsley louent un appartement dans le sud de Londres dans le but de répéter les compositions de Mark; ils seront vite rejoints par le batteur Pick Withers. En raison de leur situation financière, un ami de Pick sugère le nom de 'Dire Straits' (litéralement 'raides fauchés'). Ils se font remarquer par le manager de Phonogram grâce à une démo de cinq chansons passée sur Radio London le 31 juillet 77, et signent en décembre sous le label Vertigo, assurant dès janvier 78 la première partie des concerts anglais de 'Talking Heads'.

   Leur premier album, simplement appelé 'Dire Straits' parait le 8 juin 1978, avec très peu de moyens, et enflamme l'Europe occidentale, les Etats-Unis, et même l'Australie. Le groupe tourne sans répis en Europe et aux USA où son succès est plutôt rapide, remarqué notamment par Bob Dylan. Cependant, l'album et le titre 'Sultans of swing' ne font qu'une brève apparition dans les charts anglais, leur pays d'origine semblant moins receptif à leur talent que le reste de l'Europe. Fin 78, après leur première tournée US, les membres de Dire Straits se retirent aux Bahamas pour enregistrer un second album. "Communiqué" parait en mai 79 et permet au groupe de triompher enfin chez lui. S'en suit une nouvelle tournée qui dure jusqu'à la fin de l'année, le groupe prenant quelques vacances méritées. Mark Knopfler commence dans le même temps ses activités individuelles, notamment pour le film "Gaucho" de Steely Dan.

   L'album 'Making movies' est enregistré au Power Station de New York au début de l'été 1980, sous la houlette de Jimmy Iovine (producteur de Rattle And Hum) et de certains membres du E-Street Band (le groupe de Springsteen). Les premiers changements dans la formation du quatuor de base arrivent à cette époque avec le départ de David Knopfler qui se lance dans une carrière solo dès juillet 80, et l'arrivée du guitariste californien Hal Lindes, ainsi que de Alan Clark qui enrichit le son Dire Straits de ses claviers. L'album sort en octobre 80 et le groupe repart en tournée, donnant notamment le plus gros concert de son histoire à Auckland, en Nouvelle-Zélande, devant 62.000 spectateurs.
"Quand nous montons sur scène pour jouer longtemps, et effectivement nous jouons longtemps, nous essayons de créer une sorte de fluide musical plutôt que d'aligner des morceaux ou en se demandant chaque fois 'bon et bien, qu'est-ce qu'on va jouer maintenant'. Ça c'est bien dans un club, mais là c'est différent, on est parfois face à des dizaines de milliers de personnes." - Mark Knopfler

   La sortie de 'Love over gold' en juin 1982 est une petite révolution. L'album ne comporte que cinq titres d'environ 7 minutes chacun. 'Telegraph road' franchi même la barre des 14 minutes ! On y trouve le fameux 'Private investigations' - premier single de l'album qui place de nouveau le groupe en tête de tous les hit-parades. Les sonorités de l'album sont très aériennes, à l'exception du titre 'Industrial disease', moins 'sérieux'. A l'origine 'Love over gold' devait être un double album. Le morceau 'Private dancer' que Mark donne à Tina Turner pour son album du même nom, devait à l'origine y figurer. Peu de temps après les sessions d'enregistrement, Pick Withers quitte le groupe pour se consacrer au jazz. En dehors de Dire Straits, Mark Knopfler est très actif. Il enregistre avec des personnes tels que Bob Dylan ou encore Van Morrison. C'est à cette époque qu'il signe sa première BO pour le film 'Local hero', par le biais notamment de la célèbre chanson "Going Home". Terry Williams devient le second batteur de Dire Straits en septembre 1983 pour un mini album très Rock'n'roll 'ExtendDancePlay'.

   La tournée qui suit sera la plus grande qu'aie jamais connue l'Australie. Dire Straits se produit pour la première fois au Japon. L'enregistrement des concerts des 22 et 23 juillet 1983 à l'Hammersmith Odeon de Londres donne naissance au premier album live de Dire Straits - 'Alchemy' - qui sort en avril 1984. Celui-ci est un véritable témoignage de la performance scénique; le groupe refuse l'utilisation de procédés de ré-enregistrement studio et préfère laisser sur l'album quelques imperfections. Knopfler s'explique:
"En ce qui me concerne, je pense que la seule façon de faire en vidéo, c'est : soit réaliser quelque chose de totalement abstrait comme en peinture par exemple ; soit simplement filmer un concert. Ce que je veux dire c'est que j'aime vraiment beaucoup le live comme ce que nous avons fait avec 'Alchemy'. C'est le reflet réel d'un concert, et cet enregistrement c'est exactement ce que nous avons joué ce soir là, sans rien ajouter en studio, c'est ce qui s'est passé et ce que les gens ont vu."

  Aidé par son succès sur 'Local Hero", Mark Knopfler revient alors au cinéma à deux reprises: il compose la musique de 'Cal' en novembre 84, puis celle de 'Comfort and Joy' de Bill Forsyth. C'est en avril 1985 que sort 'Brothers in arms' , l'album qui sera le plus grand succès de Dire Straits. Sorti 2 ans et demi après Love Over Gold, c'est tout simplement le premier album de rock à sortir sous forme de CD. On y trouve plusieurs des plus grands titres de Dire Straits tels que 'Walk of life', 'Brothers in arms', 'So far away' et évidemment 'Money for nothing', co-écrit avec Sting. Dire Straits enchaine logiquement par une tournée, qui débute en Israel, et qui prévoit 220 dates. L'album, lui, connait une grosse réussite et devient la plus grosse vente britannique de tous les temps, devenant numéro 1 dans 24 pays. En octobre 1988 sort la compilation "Money for nothing" sur laquelle on peut trouver, entre autres, une nouvelle version de "Where do you thing you're going?". Entre temps, Mark Knopfler s'était encore illustré individuellement en participant à la BO du film 'La couleur de l'argent', en travaillant sur un album de Tina Turner et sur un autre de Sting, et en devenant papa de deux jumeaux le 9 novembre 1987. Il collabore aussi à l'album solo du bassiste John Illsley. Le groupe revient sur scène en juin 88 pour un concert événement anti-apartheid à Wembley.

   'On every street' , le 6ème et dernier album studio en date du groupe sort en septembre 1991. Cela faisait donc 6 ans que Dire Straits donnait peu de nouvelles, à part quelques apparitions ponctuelles et les nombreuses participations solo de Mark Knopfler. L'excellent 'Calling Elvis' sort comme single en Août 1991, mais globalement l'album est classique, sans réelle surprise. Une tournée tout aussi énorme que la précédente commence dans la foulée; le "On Every Street Tour" comence à Dublin, visite 22 pays en 212 dates, et s'achève en octobre 92 en Espagne, 3 millions et demi de spectateurs plus tard. Son aboutissement sera l'album live 'On the night' , enregistré à Nîmes et Rotterdam et qui sort en juin 1993.

  A l'issu de la tournée, le groupe est épuisé et se dissout. Après seulement six albums, Dire Straits tire sa révérence, et restera éternellement un groupe de scène exceptionnel. Knopfler explique ainsi sa soif scénique:
"Chaque personne réagit différemment, chaque musicien a son approche personnelle de la scène, moi je ressens cela comme quelque chose de vital, à tel point que lorsque je ne tourne pas j'essaye toujours de trouver un endroit ici ou là, où je pourrais jouer devant un public. Après un certain temps tu parviens à établir un contact, même avec une grande foule. Tu fais ce qu'il faut pour que personne ne soit exclu. J'ai toujours aimé jouer dans des endroits ronds comme les vieux amphithéâtres, c'est comme dans un film, quand tu arrives dans ce genre d'endroit, il y a quelque chose de magique auquel tu ne peux échapper."

  Depuis cette date, Dire Straits est resté un peu présent par le biais de la sortie de deux compilations: un concert enregistré à la BBC en 78, et un utlime best of en 1998. Mark Knopfler, lui, poursuit une carrière solo en sortant son premier album "Golden Heart" en 1996. Enregistré entre Londres, Dublin, et Nashville, ce disque est un projet ambitieux de 74 minutes réalisé avec la collaboration de musiciens respectés comme Paul Brady, Sonny Landreth, Vince Gill, plusieurs membres des Chieftains, ainsi que son collaborateur et ami de longue date, Guy Fletcher. Il enchaine une nouvelle tournée européenne pendant l'été 96.

   L'actualité Knopfler est ensuite marquée par deux nouveaux films: le leader de Straits réalise la musique de film "Wag the dog" ('Des hommes d'influence') et de "Metroland". On attend désormais son second album solo, prévu pour l'automne 2000, une période que l'on attend décidément avec beaucoup d'impatience...

  Quant à une éventuelle reformation de Dire Straits, cela parait peu probable, même si l'aventure plairait assurément à Mark Knopfler:
"Reformer Dire Straits c'est un gros travail qui implique énormément de choses. Il y a beaucoup de monde à payer, tous ceux dont le seul gagne pain est la musique, il y a aussi les gens du son, et tout le reste. C'est très compliqué, il ne suffit pas de dire, comme on pourrait le penser : 'venez on va jouer ceci ou cela'. Remonter les Hillbillies serait plus facile, c'est une petite structure sans section rythmique, Dire Straits c'est beaucoup plus délicat, il faudrait trouver le temps de répéter, pouvoir se dégager de toute autres contingences. Mais j'aimerais le faire si l'occasion se représentait, c'était fantastique de participer au Live Aid ou au Mandela Day ou même à des événements d'une portée plus modeste. Ce serait génial de s'y remettre pour de bonnes causes comme celles-ci."

Dire Straits (1978)
Communiqu (1979)
Making Movies (1980)
Love Over Gold (1982)
Alchemy (1984)
Brothers In Arms (1985)
On Every Streets (1991)
On The Night (1993)
Live At The B.B.C. (1995)
Golden Heart (Mark Knopfler Solo) (1996)
Sultans Of Swing, Best Of (1998)
Sailing To Philadelphia (Mark Knopfler Solo) (2000)
The Ragpicker's Dream (Mark Knopfler Solo) (2002)